Poussière, quand tu nous tiens !

par Pommaia

Ca y est, nous sommes enfin propriétaires ! Nous avons attendu impatiemment ce moment, il est temps de prendre possession des lieux. Il faut avouer que l’ancienne propriétaire n’a pas forcé sur le ménage, ni sur le tri de ses déchets… c’est le moins qu’on puisse dire. Qu’importe, ce n’est qu’un détail par rapport à l’ensemble des travaux que nous souhaitons réaliser.

 

C’est parti pour l’emménagement ! Nous savons qu’au début nous serons en mode « camping » mais nous faisons tout de même le minimum d’aménagements pour nous approprier et faire vivre les lieux.

 

  • Tri, ménage et arrachage des moquettes !

 

Même si les tapisseries continuent à nous fracturer la rétine, les sols sont désormais libres!

 

  • La chasse au béton est ouverte !

On commence à se sentir chez nous, il est temps de s’attaquer au gros oeuvre : l’intérêt d’une maison en terre est que les murs respirent et nous fassent bénéficier d’une inertie thermique. Le béton, en plus d’être horriblement moche, empêche cela. Place au dépiquetage !

 

Le bas des murs est humide, rien d’étonnant avec le béton…

 

 

Surprise : alors que nous pensions avoir des murs de 1.50m de pierre puis terre, il s’avère que la moitié de la maison est composée de murs de belles pierres jusqu’au 1er étage puis terre. Nous sommes ravis, le résultat final va être encore mieux que ce que nous avions imaginé !

 

Nettoyage, tri, dépiquetage, évacuation des gravats, amélioration du confort quotidien… rythment nos journées, avec l’aide ponctuelle des familles et amis venus nous donner un coup de main.

 

Vous pourriez aussi être intéressé...